Miss MiscellaneaCorine

Miss MiscellaneaCorine

"Schizo" : ça va vite !

 

C'est encore un mot psy ultra répandu, utilisé : "schizophrénie".

Mais pourquoi, pour quoi ? Pour qui ? 

 

 

C’est n’importe où, n’importe quand. Au moindre dédoublement, au plus fin paradoxe, on fourre tout dans le même sac, on attache les sangles au dos d’une société, d’un mouvement, d’un personnage, et c’est parti mon kiki.

Un terme dépersonnalisé, médiatique, pour une maladie qui n’est pas simple.  

 

"Schizo". Un diminutif, utilisé par de drôles d'amis. Miss Ratched(*) et ses coucous ont dû drôlement impressionner pour que l'on mette à tant de sauces ce que dans le fond on connait peu. Et si jamais ? Y aurait-il un Mac Murphy pour donner l'envie de s'envoler - rien que par l'imaginaire ? (mais on prend ses gouttes aussi, malgré tout, néanmoins) 

Est-il obsessionnel d'en parler pour creuser ce que l'on espère de stable différence ?  

 

 

 

C'est dérangeant. Quand je suis mal à l’aise, j’essaie la dérision et ce, non contre le Sujet ou la souffrance banalisée, mais au contraire contre ce détournement, ce rapt de langage et de situation.

C'est le seul moyen dont je dispose. Je ne suis pas psy, mais simple névrosée (d'un banal !).  

 

 

 

Dérision :

Incertain Je vais procéder à l’inspection des lieux. Le bazar ne s’améliore pas. Pas de poussière dans ce loft cérébral. Déjà ça. Une toute petite araignée. Elle ne fait pas de mal, on va la laisser tranquille. 

Je n'ai pas le droit de faire un balayage rapide. Ce serait amateur, nonchalant, malhonnête. 

 

Je vais me vouvoyer, ça m'impressionnera.  

« Levez les yeux, fixez le point lumineux, en haut, plus haut, à droite, à gauche, en bas, plus bas, en bas à droite, gauche, droit devant. Bien. ».  

J’ai fait le tour sans lunettes. Avec lunettes.

C’est pas un stade, 'faut pas se vanter.

Mes pensées viennent de moi et j’en suis responsable, des meilleures comme des pires. 

 

 

 

Il semble fort que je sois moi et à moins que nous n’ayons été présentés (?) il n’y a personne d’autre à l’intérieur. 

J’aime mieux, j’ai davantage de place.

 

 

Mais demain, demain, DEMAIN, je vais quand même me chercher des crosses. Rigolant

 

 

 

                                                   CoriNe ! (c'est d'origine)

 

 

 (*) infirmière dans "Vol au-dessus d'un nid de coucou" 

 

 

 

 

 

Moi aussi j'aime le ceviche, les double-sens, les cols roulés, moi aussi, j'ai pas mal de pourquoi, mais c'est pas moi !  

 

Pour l'ambiance, sa façon de bouger et parce que j'ai bien aimé la découvrir il y a quelque mois (d'abord dans un journal qui m'en a donné l'envie) :  

 


Ca reste vite dans la tête. 

 



14/06/2018
12 Poster un commentaire