Miss MiscellaneaCorine

Miss MiscellaneaCorine

Version divine 2ème ! Clap !

(Une vision bien autre. Beaucoup moins anxieux, je dirais sans complexe !!! Même les caractères typographiques diffèrent :-)  )

 

 

 

Il regarde son interviewer.

Une de ses joues se gonfle, Ses sourcils s’arquent, comme ceux de Woody Allen. Il a cet air enfantin qui s’amuse de la question, comme d’un fait subsidiaire. Il hausse les épaules : 
- « POURQUI J’AI CREE L’HOMME ? Mais je ne sais pas ! Je, j’avais, c’est, j’aurais,.. Vous me posez une colle. D'abord, c'était il y a combien, ça ? Ah oui, quand même ! Comment j'ai créé. ... Il y avait un espace vacant, c'est sûr. L'idée a jailli, à laquelle j'ai donné chair, ça c’était une banalité divine. Je voulais faire un dernier prototype. 

 

J’aurais dû savoir qu’il y avait déjà un hic dans la formule, mais il m’arrive d’être étourdi, vous savez. Ca ne vous a jamais frappé ? Mais regardez donc ! La nature est bien faite, oui ! Et non ! De nombreux animaux n’ont pas les moyens de défenses au bon niveau, ça crève les yeux.

 

 

Bon, l'homme... Je me suis remis en question, je ne savais pas trop quoi faire, c'était l'après-midi du 6ème jour, il pleuvait... Puis je n’ai pas voulu jeter le concept. Pour lui, j'ai ajouté une pincée de petites complexités. Il fallait qu'il soit unique, que je ne m'ennuie jamais. Ah oui, c'est ça, ça me revient : ne plus jamais m'ennuyer ! Mais je me suis peut-être surpassé, je dois dire... 
Et puis JE NE PENSAIS PAS QU'IL ALLAIT EN FAIRE TOUT UN PLAT !

Ca a bien été le seul à réclamer et ça n'en finit pas ! 

 

J'ai créé l'homme sur une crainte myope de me répéter et j'ai bien peur d'avoir inventé un extraordinaire radoteur. 


Je n'ai pas les dates en tête là, mais après tout, c'était pas mal, au début et puis, je me suis focalisé sur la S.D.A.F. La société de défense des arbres fruitiers. Enfin, un en particulier. Moi aussi, des fois... Mais j'avais une raison, c'était une de mes premières inventions avant cet omnivore. On est toujours ému de ses débuts, on y place des symboles. Ca ne les a pas touchés, ils n'ont pas compris l'image non plus. Savoir, savoir, s'émanciper, disaient-ils. Mourir de savoir, mourir de douter. Je ne les ai pas compris non plus. Il y a une jolie histoire qui a été écrite bien après eux : il ne faut pas se retourner. 

 

Je les ai laissé partir avec leurs pommes, la jolie Eve avec son panier et lui, précédant le meilleur record de course olympique, en quête d'un chirurgien pour la première trachéotomie de l'Histoire, son piridion dans la gorge. Un hypertendu. Il n'a pas voulu m'écouter. D'ailleurs, ils n'ont jamais voulu m'écouter. Car vous savez, on a considérablement brodé, là-dessus. Beaucoup brodé et diffusé, sans Toile à l'époque !  Vous m'en ramenez, des souvenirs ! 

La leçon que j’en tire, c’est que toute remise en question peut être excessive. Je ne pensais pas qu'ils auraient autant d'imagination, pour le meilleur et pour le pire. 

Ils en ont fait, des familles Addams depuis. Adam, dites-vous ? Ah, j'avais cru.».Clin d'œil

 

 

 

Comment serait-il admissible, ce jeu auquel on joue avec cette extravagance d’exister et de l’accepter s'il n'existait l'humour ? C'est bien le soin que nous avons reçus d'on ne sait où pour gober la connaissance que nous avons "prise". 

 

                                                                             Corine 

 

 



14/11/2017
8 Poster un commentaire